Retour    Fiche suivante Page d'accueil

Armillaire couleur de miel     Armillaria mellea    Kummer

armillaria melleaarmillaria melleaarmillaria melleaArmillaria melleaarmillaria mellea

4/X/1992 - Forêt de Coye - dépt :60 et 12/X/2001 - Ft Montmorency & 8 XI 2009 - Forêt de la Roche Guyon && 30 X 2016 - Forêt de l'Isle-Adam - dépt : 95

Classe des  Basidiomycètes  - Ordre des  Tricholomatales -  Famille des Tricholomatacées - Tribu des Clytocybeae

Chapeau généralement de 5 à 10/15 cm, plus rarement pouvant aller jusqu'à 25cm de diamètre, globuleux et fermé par le voile dans la jeunesse, devenant convexe, puis étalé et enfin déprimé dans l'âge. Cuticule séparable, de la couleur du "miel" allant du jaune au brun parsemée de fines écailles brunâtres et érigée. Lames décurrentes, blanches puis jaunissantes. Pied de 9 à 15 cm de haut et 1,5 à 2,5 de diamètre, cylindrique. Présence d'un anneau blanc haut placé, jaune dans la variété lutea. Chair blanche, peu épaisse dans le chapeau, très fibreuse et coriace dans le pied.

Habitat : Sur les souches ou les branches ainsi que sur les racines. Ce sont des parasites d'arbres mêmes vivants. Leur cordons de mycélium ou rhizomorphes sont facilement repérables sous l'écorce.    Très commun

Comestible jeune, les exemplaires âgés ou mal conservés ont provoqué des intoxications